Téléphone   06.58.86.04.46

L'histoire de Daihatsu

16 mars 2014

L'histoire de Daihatsu

L'histoire de Daihatsu

Daihatsu : la plus grande marque de petites voitures

 

 

Fondée en 1907, le fournisseur automobile Daihatsu a acquis ses lettres de noblesse grâce à ses petites voitures. De la classique au tout-terrain Daihatsu Terios, en passant par la Daihatsu Cuore, chaque année, c’est plus d’un million de ces voitures qui sont produites dans les chaines de production, situées dans plusieurs pays asiatiques. En tant qu’actionnaire principal du groupe de renom mondial Toyota, Daihatsu tient depuis 1998 le haut du pavé dans la catégorie des petites voitures au Japon. Depuis le lancement en 1977 du tout-terrain Daihatsu Wildcat, très maniable, Daihatsu était présent sur les marchés allemands. Le producteur peut jouir dans le monde entier d’une très bonne cotation de la part de ses clients, grâce à des modèles de très bonne facture et des services irréprochables. Malgré l’absence de modèles diesel dans sa collection, les voitures Daihatsu prestent d’excellents résultats en matière économique et écologique. Son audace en matière de design et sa politique d’innovation lui ont en outre permis d’intégrer dans ses véhicules des caractéristiques du tout-terrain, de cabrios ou de mini-MPV.

 

Sur les marchés allemands, les modèles les plus populaires sont les suivants :

 

 

• Daihatsu Sirion : La Daihatsu Charade, première voiture à être présente sur les marchés allemands en 1978 s’est vue remplacer par la Sirion en 1998. Avec un look spécialement dessiné pour l’Europe, celle-ci a été lancée en Allemagne dès 2005. Sa consommation de 6,3 l pour 148g/km d’émissions en CO2, se classait parmi les plus écologiques. Plus petite, la consommation de la Sirion 1.0 s’élevait à peine à 5 l/100 km (118 g/km d’émissions en CO2).

 

• Daihatsu Cuore : Présent sur les marchés allemands dès 1981, ce célère modèle, la plus petite cinq portes au monde dotée d’un moteur de 51 kW (70 ch) comptait parmi les plus propres et les plus économiques avec sa consommation de 4,4 l/100 km (104 g/km d’émission en CO2). Elle comptait parmi les modèles Daihatsu les plus demandés grâce à ses faibles coûts d’entretien et son grand espace intérieur. Son empattement supérieur à 2,5 m lui permettait en effet de disposer d’un volume de coffre de 414 l.

 

• Daihatsu Materia : Un MPV en petite voiture. Avec ce modèle, le fabricant a prouvé qu’un tel concept ne relevait pas de l’utopie. Sur le plan technique, elle s’inspirait de la Sirion et fut lancée sur le marché allemand en 2007. Ses particularités résidaient dans ses dimensions : une longueur réduite de 3,7 m et une hauteur inhabituelle de 1,63 m, un arrière vertical et un capot particulièrement court. Un moteur de 1,3 l ou 1,5 l équipait la version high quality (climatisation et jantes en aluminium). Il consommait entre 6,6 l (156 g/km d’émissions en CO2)) et 7,2 l (170 g/km d’émission en CO2). Une version 4x4 était également commercialisée.

 

• Daihatsu Terios : Cet off-road version compacte, disponible chez les concessionnaires allemands dès 1997, est le successeur de la Daihatsu Rocky. Mesurant à peine 1,7 m de large et 4 m de long, ce SUV petit format fut réédité en 2000 et 2006. Le modèle de pointe, la Terios, était pourvu d’un moteur 1,5 l, pour une consommation moyenne de 8,1 l (191 g/km d’émissions en CO2). Un différentiel autobloquant et un contrôle de traction assuraient la capacité tout-terrain de la Terios 4x4.

 

• Daihatsu Copen : Ce roadster biplace, caractérise par un toit rigide rétractable avec système électrohydraulique d’ouverture et de fermeture, ne passait pas inaperçue. Elle était tout d’abord vendue en Allemagne avec un volant à droite. La version avec volant à gauche apparaitra deux ans plus tard. Son moteur générait 64 kW (87 ch), lui permettant d’atteindre une vitesse de pointe de 170 km/h.

L'histoire de Dodge L'histoire de Daewoo