Téléphone   06.58.86.04.46

L'histoire de Dodge

16 mars 2014

L'histoire de Dodge

L'histoire de Dodge

Dodge fait sa renommée grâce à ses pick-up et ses MPV

 

 

Créée en 1914, la marque Dodge a fait sa renommée grâce à ses berlines et ses camions. En 1928, elle perd cependant son indépendance suite à son rachat par Chrysler, un concurrent bien puissant, qui continuera à commercialiser les modèles Dodge. Dans les années 60, la marque Dodge remporte un grand succès dans le segment nord-américain des MPV et des pick-up, avec notamment, dans les séries B, C et D, le modèle baptisé « Dodge Ram » avec différents équipements. Ce modèle était équipé d’un puissant moteur V8 de 5,9 l. Jusque dans les années 80, les MPV de la marque Dodge alignaient les meilleures ventes de leur segment. En Europe, Dodge s’est rendue célèbre avec sa voiture de sport baptisée « Dodge Viper », laquelle était déjà commercialisée sur les marchés européens par Chrysler dès le début de sa production en 1992.

 

La Muscle Car Dodge Viper forge l’image de la marque Dodge en Europe

 

 

La voiture de sport Dodge Viper a forgé l’image de la marque sur les marchés européens grâce à sa technique avancé au monde à l’époque. Ce modèle américain avec roues arrière motrices était équipé d’un moteur de 8 l et de 10 cylindres développé en collaboration avec Lamborghini. La Dodge Viper est commercialisée comme modèle RT et GTS avec un moteur de 290 kW (394 ch) ou un moteur de 335 kW (456 ch). A partir de 2003, la Viper est équipée d’un nouveau moteur 8,3 l de 372 kW (506 ch). Grâce à ce moteur la Dodge Viper passait de 0 à 100 km/h en 4 secondes à peine et pouvait atteindre les 300 km/h. Le prix à payer pour ces hautes performances : une consommation moyenne de 21,1 l aux 100 km (489 g/km d’émission en CO2).

 

En 2006, la Dodge Caliber est lancée sur les marchés européens

 

 

Suite à la restructuration du groupe Chrysler dans le cadre de sa séparation de Daimler-Benz, les Américains ont décidé d’établir la marque Dodge comme fournisseur d’une petite gamme complète à l’exception des petites voitures et des voitures de classe supérieure. L’un des premiers modèles que Dodge commercialisera à partir de 2006 sous son propre label pour le marché européen était le modèle baptisé « Dodge Caliber ». Cette berline compacte laissait le choix entre un moteur essence 1,8 l de 110 kW (150 ch) consommant en moyenne 7,4 l aux 100 km (177 g/km d’émission en CO2), un moteur 2,0 l de 115 kW (156 ch) consommant 8 l (191 g/km d’émission en CO2), ainsi qu’un moteur diesel de 103 kW (140 ch) consommant 6,1 l (163 g/km d’émission en CO2).

 

La caractéristique typique de la marque Dodge : la calandre

 

 

Parmi les modèles commercialisés en Allemagne, on pouvait trouver à partir de 2007 le modèle baptisé « Dodge Nitro » qui, avec sa calandre haut placée et ses ailes proéminentes, affichait le visage typique de la marque. Le SUV fabriqué en Ohio sur la base de la Jeep Cherokee est commercialisé en Europe avec roues motrices arrière ou transmission intégrale. Il était équipé d’un moteur diesel 2,8 l de 130 kW (177 ch) consommant en moyenne entre 8,4 et 9 l aux 100 km (entre 222 et 242 g/km d’émission en CO2). Depuis 2007, Dodge commercialisait dans la classe moyenne une berline bicorps à quatre portes baptisée « Dodge Avenger ». La Dodge Avenger constituait en fait une version complètement renouvelée de son prédécesseur du même nom, un coupé qui fut fabriqué jusqu’en 2000. En Allemagne, la Dodge Avenger laissait le choix entre un moteur essence de 115 kW (156 ch) et un moteur diesel turbo de 103 kW (140 ch). Consommant en moyenne 6,2 l aux 100 km parcourus (170 g/km d’émission en CO2), la Dodge Avenger se classait juste derrière la Dodge Caliber, le modèle le plus économique de la marque sur le marché allemand de l’époque. En 2008, la marque Dodge élargit sa gamme de modèles européenne avec un modèle crossover baptisé « Dodge Journey ». Ce monospace adapté à la conduite off-road pouvait être équipé d’un moteur essence 2,4 l de 125 kW (170 ch) ou d’un moteur diesel de 103 kW (140 ch). La Dodge Journey consommait en moyenne entre 6,3 et 8,8 de carburant aux 100 km parcourus, ce qui correspond à un rejet en dioxyde de carbone situé entre 165 et 209 g/km.

L'histoire de Ferrari L'histoire de Daihatsu