Téléphone   06.58.86.04.46

L'histoire de Isuzu

25 mars 2014

L'histoire de Isuzu

L'histoire de Isuzu

 

Isuzu : maitre dans l’art des SUV et des véhicules utilitaires grâce à son savoir-faire en diesel
Spécialisé dans les moteurs diesel, Isuzu produit de nombreux moteurs pour voitures personnelles et pour les camions d’importants producteurs, tout en restant en retrait. Fondée en 1937, Isuzu fabriquait alors des camions. Dans le secteur des utilitaires, Isuzu conçoit les séries de camions Isuzu Elf, Forward et Giga. La marque est également active dans d’autres secteurs, comme celui des tout-terrains ou des Sport Utility Vehicles (SUV). Le projet de développer une gamme complète de voitures sur le marché international, avec entre autres des modèles compacts et des berlines du milieu de gamme, comme l’Isuzu Gemini, a été mis aux oubliettes en 2002. General Motors, principal actionnaire, préférait en effet se servir du savoir-faire des Japonais au niveau du diesel pour asseoir la marque Isuzu dans le secteur utilitaire et SUV. L’objectif était de se tenir à cette stratégie, malgré le retrait des Américains et l’entrée en lice des concurrents japonais Mitsubishi et Toyota.
Les berlines, breaks et coupés d’Isuzu jusqu’en 2002
A l’origine, vers la fin des années 60, Isuzu produisait des séries de berlines, coupés et breaks, développées seul ou de concert avec d’autres constructeurs. Ensuite, il s’est concentré sur la production d’autocars, de camions légers et de poids lourds, de SUV et de pick-up. C’est en 1961 que l’Isuzu Bellel, premier projet personnel de la marque, a été commercialisé. Son successeur, l’Isuzu Florian, restera un des modèles les plus vendus de la marque. Ce modèle était disponible entre 1967 et 1983 en version berline, break et coupé sous les noms Isuzu 117C et Isuzu Piazza. Le compact Isuzu Gemini, entre 1974 et 2000, vint encore agrandir la gamme, ainsi que plusieurs modèles, tels le mini-MPV Isuzu Oasis.
Les tout-terrains et SUV Isuzu
Le tout-terrain Isuzu Trooper, également commercialisé sur les marchés européens, comptait parmi les grands succès commerciaux d’Isuzu. Baptisé Opel Monterey sur le marché européen, il se basait sur la plate-forme de General Motors. La Isuzu Trooper deuxième génération fut produite jusqu’en 1997, avant que l’Isuzu Ascender ne vienne lui succéder. Outre ce grand SUV mis en vente jusqu’en 2008, les Japonais comptait dans leur gamme l’Isuzu Axiom, commercialisé entre 2001 et 2004, ainsi que l’Isuzu Amigo, entre 1989 et 2004, et le modèle d’entrée de gamme Isuzu Rodeo. Commercialisé en version 2 ou 4 portes, ce SUV compact baptisé Opel Frontera se retrouva sur de nombreux marchés européens.
La série des pick-up D-Max
Présenté en 1998 aux marchés européens sous le nom Opel Campo, le pick-up Isuzu demeurera dans la collection jusqu’en 2002. La gamme pick-up se composait de l’Opel Campo, de la Isuzu Hombre et de son successeur, la Isuzu Série I, produite jusqu’en 2006. L’année 2002 marque l’utilisation d’une nouvelle nomenclature pour une nouvelle série de pick-up : la Isuzu D-Max. Ce SUV avec surface de chargement était disponible en deux variantes de motorisation. Le client avait également le choix entre une version trois portes et une version pick-up avec crew cab, pour embarquer jusqu’à 7 passagers. Pour un usage professionnel, Isuzu concevait le pick-up avec une benne basculante 3 côtés ou avec une surface de chargement couverte.

Isuzu : maitre dans l’art des SUV et des véhicules utilitaires grâce à son savoir-faire en diesel

 

 

Spécialisé dans les moteurs diesel, Isuzu produit de nombreux moteurs pour voitures personnelles et pour les camions d’importants producteurs, tout en restant en retrait. Fondée en 1937, Isuzu fabriquait alors des camions. Dans le secteur des utilitaires, Isuzu conçoit les séries de camions Isuzu Elf, Forward et Giga. La marque est également active dans d’autres secteurs, comme celui des tout-terrains ou des Sport Utility Vehicles (SUV). Le projet de développer une gamme complète de voitures sur le marché international, avec entre autres des modèles compacts et des berlines du milieu de gamme, comme l’Isuzu Gemini, a été mis aux oubliettes en 2002. General Motors, principal actionnaire, préférait en effet se servir du savoir-faire des Japonais au niveau du diesel pour asseoir la marque Isuzu dans le secteur utilitaire et SUV. L’objectif était de se tenir à cette stratégie, malgré le retrait des Américains et l’entrée en lice des concurrents japonais Mitsubishi et Toyota.

 

Les berlines, breaks et coupés d’Isuzu jusqu’en 2002

 

 

A l’origine, vers la fin des années 60, Isuzu produisait des séries de berlines, coupés et breaks, développées seul ou de concert avec d’autres constructeurs. Ensuite, il s’est concentré sur la production d’autocars, de camions légers et de poids lourds, de SUV et de pick-up. C’est en 1961 que l’Isuzu Bellel, premier projet personnel de la marque, a été commercialisé. Son successeur, l’Isuzu Florian, restera un des modèles les plus vendus de la marque. Ce modèle était disponible entre 1967 et 1983 en version berline, break et coupé sous les noms Isuzu 117C et Isuzu Piazza. Le compact Isuzu Gemini, entre 1974 et 2000, vint encore agrandir la gamme, ainsi que plusieurs modèles, tels le mini-MPV Isuzu Oasis.

 

Les tout-terrains et SUV Isuzu

 

 

Le tout-terrain Isuzu Trooper, également commercialisé sur les marchés européens, comptait parmi les grands succès commerciaux d’Isuzu. Baptisé Opel Monterey sur le marché européen, il se basait sur la plate-forme de General Motors. La Isuzu Trooper deuxième génération fut produite jusqu’en 1997, avant que l’Isuzu Ascender ne vienne lui succéder. Outre ce grand SUV mis en vente jusqu’en 2008, les Japonais comptait dans leur gamme l’Isuzu Axiom, commercialisé entre 2001 et 2004, ainsi que l’Isuzu Amigo, entre 1989 et 2004, et le modèle d’entrée de gamme Isuzu Rodeo. Commercialisé en version 2 ou 4 portes, ce SUV compact baptisé Opel Frontera se retrouva sur de nombreux marchés européens.

 

La série des pick-up D-Max

 

 

Présenté en 1998 aux marchés européens sous le nom Opel Campo, le pick-up Isuzu demeurera dans la collection jusqu’en 2002. La gamme pick-up se composait de l’Opel Campo, de la Isuzu Hombre et de son successeur, la Isuzu Série I, produite jusqu’en 2006. L’année 2002 marque l’utilisation d’une nouvelle nomenclature pour une nouvelle série de pick-up : la Isuzu D-Max. Ce SUV avec surface de chargement était disponible en deux variantes de motorisation. Le client avait également le choix entre une version trois portes et une version pick-up avec crew cab, pour embarquer jusqu’à 7 passagers. Pour un usage professionnel, Isuzu concevait le pick-up avec une benne basculante 3 côtés ou avec une surface de chargement couverte.

 

L'histoire de Iveco L'histoire de Infinity