Téléphone   06.58.86.04.46

L'histoire de Lotus

06 avril 2014

L'histoire de Lotus

L'histoire de Lotus

Les constructions légères de Lotus créent une tendance dans l’autombil

 

 

C’est l’ingénieur Colin Chapman qui a fondé l’entreprise Lotus Cors en 1952. Au départ, les modèles fabriqués n’étaient destinés qu’au sport automobile. La conception de ses modèles reposait une philosophie plutôt inhabituelle : au lieu de développer son savoir-faire dans de nouveaux moteurs toujours plus puissants, Lotus a plutôt décidé d’augmenter les performances de ses modèles grâce à une réduction de poids obtenue en utilisant des matériaux tels que l’aluminium et des matières plastiques renforcées par des fibres de carbone. Grâce à cette technique, Lotus instaure une nouvelle tendance dans le sport automobile en général, mais aussi en Formule 1 et aligne les succès dans ces disciplines. Le fondateur de Lotus avait également adopté une stratégie particulière pour ses roadsters avec licence routière et équipement limité. Jusqu’au début des années 70, Lotus commercialise sa Lotus Seven en kit. Le succès de ces kit-cars peu confortables est bien évidemment plus limité que celui des coupés à l’équipement haut de gamme qu’on pouvait trouver dans la gamme de Lotus depuis l’introduction de la Lotus Elise en 1957. Depuis les années 70, Lotus a donc décidé de se concentrer sur la conception de voitures de luxe de petite série, ainsi que sur celle de roadsters anglais typiques. Malheureusement, le fabricant anglais n’a pas pu conserver son indépendance dans ces conditions. Suite à son rachat par GM en 1986 et un interlude après de Bugatti, c’est finalement Proton, le constructeur malaisien qui acquiert les droits de Lotus. Sous l’égide de Proton, de nouvelles séries de coupés et de roadsters Lotus verront le jour.

 

Les légendaires coupés, berlines et roadsters de Lotus

 

 

Entre 1957 et 1972, Lotus commercialise son roadster Lotus Seven disponible en version kit. En 1957, le constructeur britannique sort son premier coupé, la Lotus Elise. Comme il était de mise chez Lotus, la deux places en fibre de verre ne pesait que 500 kg. Grâce à son moteur de 55 kW (75 ch), la Lotus Elise pouvait atteindre les 180 km/h. Avec 10 000 exemplaires vendus, la Lotus Elan, disponible en version roadster et coupé 2 ou 4 places, constitue un des plus grand succès de vente de Lotus. En 1966, la marque propose sont premier modèle à moteur central, le coupé Lotus Europa. Les Britanniques commercialisent ensuite en 1974 leur première berline bicorps baptisée « Lotus Elise », de même que le coupé dérivé appelé « Lotus Eclat ». Son successeur sera disponible sur les marchés sous le nom de « Lotus Excel »entre 1984 et 1992. Enfin, entre 1976 et 2003, trouvera également la série Lotus Esprit, une des séries les plus longtemps fabriquées et les plus célèbres de la marque Lotus. La version de pointe de ce modèle, équipée d’un moteur central V8, pouvait atteindre une puissance de 260 kW (354 ch).

 

Les nouvelles série de Lotus

 

 

Malgré des changements de propriétaire, la Lotus Esprit continue d’être produite dans le segment de luxe sur plusieurs génération. Sous l’égide de General Motors, la fabrication de la Lotus Esprit devait s’orienter à moyen terme vers le segment moins onéreux des roadsters. Le premier modèle produit sous cette nouvelle politique est la « Lotus Elan », commercialisée en 1989 avec un moteur central. La Lotus Elan sera remplacée en 1996 par la Lotus Elise. Rattachée à Proton, Lotus présente en 2000 la deuxième génération de la Lotus Elise, rejointe la même année par la Lotus Exige. En 2006, le coupé Lotus Europa S vient s’ajouter à cette série de modèles. En 2009, le fabricant de voitures de sport présente son nouveau coupé sport quatre places baptisé « Lotus Evora » qui s’inscrit dans la tradition des Gran Turismo. Ce modèle a également permis à Lotus de se réétablir dans le segment des voitures de luxe.

L'histoire de Maserati L'histoire de Lincoln