Téléphone   06.58.86.04.46

L'histoire de Opel

16 avril 2014

L'histoire de Opel

L'histoire de Opel

 

Le fondateur de l'entreprise, Adam Opel, fit ses premiers pas en 1862 avec la fabrication de machines à coudre produites dans une étable à Rüsselsheim. Il eut avant tout du succès parce qu'il répondit aux désirs de ses clients et produisit des machines à coudre spéciales. Six ans plus tard seulement, l'entreprise dut déménager parce que l'usine, située dans l'étable, devenait trop petite.

 

Poussé par ses fils et le sens des affaires, Opel ouvrit un nouveau marché en 1886 : le bicycle araignée d'Opel fut intégré à la production. Dans cette branche aussi, Opel eut un grand succès. Grâce à la publicité faite par ses fils, qui participaient et remportaient des courses avec les bicycles Opel, la production de bicycles dépassa bientôt celle des machines à coudre. Après la mort de leur père en 1895, les fils d'Adam Opel, Fritz von Opel et Wilhelm von Opel, reprirent l'entreprise, mais ils se trouvèrent tout d'abord confrontés à une crise industrielle.

 

A la recherche d'un nouveau produit, les frères, passionnés de technique, décidèrent de se lancer dans l'automobile. En 1899, ils achetèrent l'usine automobile du mécanicien de la Cour Friedrich Lutzmann et se positionnèrent ainsi dans la lignée des pionniers allemands de la construction automobile. Au cours de cette même année, ils produisirent déjà l'„Opel Patent-Motorwagen System Lutzmann” (automobile brevetée Opel - système Lutzmann) d'une puissance de 3,5 CV et d'une vitesse maximale de 20 km / h.

 

Après deux ans, la coopération avec Lutzmann cessa et les Opel conclurent un contrat avec le constructeur automobile français Darracq. Tout comme leur père, les fils étaient poussés par leur soif de recherche et tentèrent d'améliorer les acquisitions technologiques françaises. Cette entreprise fut couronnée de succès et en automne 1902, ils présentèrent la première fabrication entièrement conçue dans les usines Opel : un modèle disposant de 10 / 12 CV et d'un moteur à deux cylindres nouvellement conçu. En 1903, le premier quatre cylindres sortit des ateliers.

 

Mais les frères Opel n'oublièrent pas pour autant les deux-roues : en 1901, ils vendirent leur premier motocycle. Pour l'automobile aussi les frères misèrent sur le sport automobile pour faire la publicité de la marque. A partir de 1903, Carl Jörns pilota avec succès les voitures de course Opel et remporta, en 1907, le prix impérial pour la meilleure automobile allemande. Opel fut alors nommé fournisseur de la Cour.

 

Au début du XXe siècle, l'automobile avait encore dans l'ensemble un défaut décisif. Elle était trop chère. En 1909, l'entreprise Opel décida donc de produire une voiture plus abordable pour les classes moyennes. La „voiture des médecins”, officiellement appelée Opel 4 / 8 CV” était née. L'innovation consistait en une taille plus réduite et une bonne maniabilité du véhicule, ce qui fit que les médecins et les avocats purent dorénavant se rendre chez leurs clients sans chauffeur, d'où le surnom de „voiture des médecins”.

 

Après la Première Guerre Mondiale, l'entreprise Opel se concentra sur la production de deux-roues et, à partir de 1928, fut considérée comme la „plus grande usine de bicyclettes au monde”. La situation sur le marché automobile était catastrophique après la Première Guerre Mondiale. Les matières premières étaient rares et l'inflation fit augmenter les prix de façon impressionnante. Afin de récupérer leur ancienne position sur le marché, les frères Opel modernisèrent la production et leur entreprise fut la première entreprise allemande à introduire le travail à la chaîne. La première voiture produite de cette façon fut la légendaire „Laubfrosch” (la rainette), officiellement appelée Opel 4 / 12 CV”, qui n'était disponible qu'en vert.

 

En 1928, l'entreprise Opel possédait 37,5 % de parts de marché et était ainsi le plus grand constructeur automobile en Allemagne. Grâce à l'habile stratégie des frères Opel, l'entreprise ne souffrit guère de la crise économique mondiale. En 1929, la General Motors Corporation acheta une grande partie des actions de l'Adam Opel GmbH. L'entreprise garda toutefois son nom et son autonomie et réussit à élargir davantage sa position sur le marché.

 

A partir de ce moment-là, l'automobile devint le secteur d'activité principal de l'entreprise Opel. Très malmenée par la Deuxième Guerre Mondiale, Opel réussit à se ressaisir dès les années 50, de nouveau avec l'aide de General Motors. En 1950, on atteignit une production de 100 000 véhicules et cette tendance s'est poursuivie jusqu'à aujourd'hui. En 2004 fut produite la 6 millionième Opel et les nouveaux modèles ont du succès dans toutes les catégories.

L'histoire de Peugeot L'histoire de Nissan