Téléphone   06.58.86.04.46

L'histoire de Tata

30 avril 2014

L'histoire de Tata

L'histoire de Tata

A ses débuts, Tata travaille en collaboration avec Daimler

Le groupe indien Tata, dont les origines remontent à 1870, avait su exploiter le potentiel économique offert par le subcontinent en plein essor bien avant que les constructeurs européens ne considèrent l’Inde comme un marché très prometteur pour le segment des voitures petites et compactes. En 1945, la compagnie Tata Motors Limited voit le jour. A ses débuts, le constructeur indien se limite à la production de locomotives, de machines de chantier et de véhicules utilitaires. Novice en termes de savoir-faire technique, les Indiens travaillaient déjà en collaboration avec Daimler-Benz dans les années 50. Ce partenariat continuera dans milieu des années 90 quand les Indiens ont démarré la production sous licence de modèles de Mercedes-Benz.

 

Les premiers modèles de Tata

A partir des années 80, Tata ne se limite plus au statut de partenaire, mais devient un constructeur automobile indépendant avec ses propres modèles et produits. Dès 1971, Tata avait par exemple conçu un moteur à injection. Dans les années 90, Tata lance ses premiers modèles. Parmi eux, on trouve la Tata Sumo et la Tata Indica. Désormais, Tata constitue le fabricant indien majoritaire. Elle fabrique non seulement des véhicules utilitaires, des MPV et des bus, mais aussi de voitures particulières.

 

Tata renforce sa position internationale grâce à plusieurs achats

Avec son rachat de la branche de véhicules utilitaires de Daewoo en Corée du Sud, de Jaguar en Europe et de Land Rover aux Etats-Unis, la marque Tata attirait tous les regards. L’objectif était de lancer le plus rapidement possible sur les marchés étrangers la large palette de modèles Tata. Sur les marchés européens, Tata a d’abord visé les marchés italiens, espagnols et polonais avec sa Tata Nano, laquelle avait déjà remporté pas mal de succès sur les marchés indiens.

 

Les petites voitures et les compactes de Tata

Le modèle d’entrée de la marque Tata était la Tata Nano, produite depuis 2009. Tata commercialisait également depuis 1998 dans le segment des voitures petites et compactes la Tata Indica, ainsi que, 10 ans plus tard, la Tata Vista. En 2002, Tata présente sa Tate Indigo, disponible en versions break et berline bicorps et qui sera remplacée en 2009 par une berline tricorps de nouvelle génération baptisée « Tata Manza ».

 

Les tous-terrains et les SUV de Tata

Tata offrait également sa Tata Sumo, qui sera remplacée par la Tata Sumo Grande en 2008, une nouvelle génération de SUV confortables. Les Indiens commercialisaient depuis 1998 un grand SUV baptisé « Tata Safari », qui sera évincé par la plus petite Tata Aria. Le constructeur indien Tata comptait également des modèles pick-up dans sa gamme : la Tata Xenon et la Tata 207.

 

Les fourgonnettes, les minibus et les MPV de Tata

La marque Tata avait des modèles dans toutes les catégories de poids dans le segment des véhicules utilitaires. Dans la classe légère, c’est la Tata Ace qui constituait le modèle d’entrée. Elle était disponible en différentes formes de carrosserie. Les séries Tata Magic et Tata Winger complétaient également la gamme de Tata. Elles pouvaient accueillir jusqu’à sept passagers.

L'histoire de Trabant L'histoire de Suzuki